Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Publicité
Visiteurs
Depuis la création 145 503
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Archives
28 novembre 2014

Bodaisatta-shishôbô, Les quatre attributs pratiques de l’être d’Eveil : guide de travail

Les ateliers de lecture du Shôbôgenzô, ce recueil de 92 textes de maître Dôgen, continuent ce lundi 8 décembre de 19h à 21 h au CIDEB, le local de l'Institut d'Etudes Bouddhiques (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) avec la lecture de Les quatre attributs pratiques de l’être d’Eveil [Bodaisatta-shishôbô], texte qui occupera une seule séance. Yoko Orimo a élaboré un Guide de travail comportant des questions sur les cinq textes qui seront étudiés cette année 2014-2015. Vous trouvez ici les questions portant sur ce texte.

Le préliminaire du guide de travail se trouve dans Guide de travail 2014-2015 : préliminaire et questions sur Keisei-sanshoku (Voix des vallées, formes-couleurs des montagnes), et la présentation du texte avec versions disponibles se trouve dans : Bodaisatta-shishôbô (étudié le 08/12) : présentation, versions disponibles, comparaisons de traductions .

 

 

 

Bodaisatta-shishôbô 菩提薩埵四摂法

« Les quatre attributs pratiques de l’être d’Eveil »

 

-Texte supplémentaire n°2-

 

 

 

Première question : Voici les quatre attributs pratiques de l'être d'Éveil que l’auteur présente dans ce texte : (1) le don [fuse布施], (2) la parole d'amour [aigo愛語], (3) la pratique altruiste [rigyô 利行] et (4) l'accord [dôji 同事]. Quel est le principe éthique fondamental régissant l’ensemble de ces quatre attributs ; lequel de ces quatre attributs vous parle le plus, et lequel le moins, et pourquoi ?

Deuxième question  : On peut constater un certain décalage entre l’enseignement de Dôgen ici exposé et le style du Zen européen d’aujourd’hui, qu’on pourrait qualifier d’individualiste et de volontariste, étant archi-centré sur la pratique du shikantaza 只管打坐comme telle. A votre avis, d’où vient ce décalage ; quelle est votre appréciation de ce fait et, finalement, comment situez-vous votre propre pratique bouddhiste face à ce décalage ?

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité