Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Publicité
Visiteurs
Depuis la création 145 503
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Archives
28 novembre 2013

3ème cours d'initiation à la langue japonaise ; Tableaux récapitulatifs

Pour lire, télécharger, imprimer, c'est ici en fichier docx : 3eme_cours_japonais_25_11_2013 ;

et en fichier pdf : 3eme_cours_japonais_25_11_2013 .

3ème cours d'initiation à la langue japonaise

Tableaux récapitulatifs

(pour avoir tous les tableaux ouvrir le fichier docx ou le fichier pdf)

 

Présentation :

Voici la transcription d'une grande partie du cours donné par Yoko Orimo à l'Institut d'études Bouddhiques le 25 novembre 2013. Après une introduction qui permet de comprendre le fonctionnement de la langue japonaise avec les particules, plusieurs tableaux de référence sont donnés (les particules vues, KOSOADO, types de phrases) et ensuite figurent des exemples d'ulitisation de ces tableaux ainsi que du tableau vu la dernière fois sur les pronoms (watashi…).

Sur les fichiers docx et pdf figurent des listes de vocabulaire (verbes, adjectifs, noms) : elles rassemblent la majorité du vocabulaire déjà vu et à voir à la prochaine séance : une première liste est faite dans l'ordre alphabétique des mots français qui ont été privilégiés (un même mot japonais correspond en général à plusieurs mots français), et ensuite la liste est faite dans l'ordre alphabétique des mots japonais écrits en lettres romaines.

                                                                                                                   Christiane Marmèche

 

I) LA LANGUE JAPONAISE

 

La langue japonaise est une langue essentiellement relationnelle alors que la langue française est plutôt rationnelle.

La particule ne () : exemple de « Il fait froid ».

Par exemple on français on constate « Il fait froid » tandis que si on dit à quelqu'un en japonais : « Samu.i desu » c'est un peu sec. Donc quand on parle, très souvent, on a envie d'inviter l'autre (les autres) à dire la même chose pour partager le même sentiment, la même sensation, la même énumération etc. et on ajoute alors la particule ne tout à la fin de la phrase : Samu.i desu ne. Et l'interlocuteur répète la même chose pour entrer en communion :

A : Samu.i desu ne (さむい です ね).

B : Samu.i desu ne (さむい です ね)..

La langue japonaise est relationnelle, pleine d'images et de mouvements.

Nous avons déjà vu ensemble la particule wa は qui se met après le sujet, la particule no のqui désigne le possessif, la particule ka か qui est mise à la fin de phrase pour la transformer en phrase interrogative.

Pour bien parler en japonais il faut bien maîtriser la fonction des particules. Il y en a une quinzaine et chaque particule a sa fonction spécifique. Une particule est une sorte de ligature ou de ciment de la syntaxe japonaise.

►  Est-ce que les mots japonais sont séparés par des espaces comme les mots français ?

Y O : Non, car normalement on ne colle pas deux mots, il y a toujours une ligature qui est donc une particule. Sinon la ponctuation est très réduite, il y a déjà " 、" qui correspond à la virgule et au point-virgule et qui s'appelle ten, et il y a le " 。" qui s'appelle maru et qui correspond au point final.

D'où une grosse différence entre la langue française qui est flexionnelle, avec des conjugaisons etc… : quand on construit une phrase c'est un peu comme une cathédrale, c'est extrêmement solide et ça ne bouge plus. Tandis que la langue japonaise est extrêmement mobile, il y a le groupe nominal, le groupe verbal, etc. et vous connectez tout cela avec les ligatures que sont les particules : c'est toujours mobile, on peut toujours transformer. La langue japonaise, en cela, est aux antipodes de la langue française. Je comparerais un peu la langue japonaise aux legos que vous rassemblez comme vous voulez, et dont le résultat est toujours transformable.

De même l'espace japonais est toujours transformable. En France vous avez beaucoup d'espace donc dans chaque appartement ou dans chaque maison il y a la salle à manger, il y a des chambres, la cuisine, le bureau etc. Mais au Japon comme il n'y a pas beaucoup d'espace parce qu'il y a beaucoup de montagnes – je crois qu'il n'y a que 10 % de l'espace qui soit habitable – les Japonais ont appris dès l'Antiquité à bien utiliser l'espace. Tout est pliable, tout est mobile : une pièce peut devenir salle à manger avec une table pliante mais le soir on plie la table et on la range, et on sort le futon (le matelas japonais), la pièce devient une chambre ; ensuite elle peut devenir le bureau avec une autre table pliante. Je pense que la mobilité est une des caractéristiques de la culture japonaise.

De même les Japonais utilisent beaucoup les idéogrammes sino-japonais, il y a donc des images. Il y a ainsi l'image et le mouvement, ce qui correspond très bien à la modernité. On dit qu'actuellement c'est la culture de l'Amérique du Nord qui domine, et c'est vrai qu'il sont très forts sur le plan financier et technologique. Mais, malgré la petite taille du Japon, la culture japonaise est très répandue dans le monde entier. L'une des raisons, je pense, c'est ce côté image et mouvements qui parlent beaucoup à la personne d'aujourd'hui.

P F : Comme les mangas par exemple ?

Y O : Absolument, il y a des mangas partout.

En tout cas, ce qu'il faudrait souligner, c'est à quel point la langue et la civilisation sont liées. La civilisation française est inséparable des caractéristiques mêmes de la langue française, et il en va de même pour le Japon et la civilisation japonaise.

 

II) TABLEAUX DE BASE

 

1°) Particules vues en cours :

particules vues en cours

2°) KOSOADO

Tout est fonction de la position de l'objet (ou de la personne) par rapport au locuteur. En français on n'a que deux possibilité : ceci / cela ; celui-ci /celui-là, voici/voilà ; ici / là… alors qu'en japonais il y en a trois, on a déjà vu ça la dernière fois.

►   En latin et en grec il y a aussi trois mots. En latin c'est hic, iste, ille.

 

KO (tout près)

SO (loin)

A (très loin)

 

DO (question)

Pronom démonstratif

(choses)

kore  これ

voici, ceci

sore それ

are あれ

 

dore どれ

Adjectif démonstratif

 

kono この

ce (cette)

sono その

ano あの

 

dono どの

Adverbe de lieu

koko ここ

ici

soko そこ

asoko あそこ

très loin

 

doko どこ

où ?

 Pronom demonstratif 

(êtres vivants)

 kochira こちら

voici, celui-ci

 sochira そちら 

 achira あちら 

 

 dochira どちら 

 

3°) TYPES DE PHRASES

A est B

A wa B desu

A  は B です   

Je suis content

Watashi wa ureshi.i desu

わたし うれしい です

Tu es belle

Anata wa kirei desu

あなた  きれい です   

Il est fort

Kare wa tsuyoi desu

かれ  つよい です   

Elle est gentille

Kanojo wa yasashi.i desu

かのじょ  やさしい です   

 Mon mari est charmant 

 Watashino otto wa suteki desu 

 わたしのおっとすてきです   

 

 

 C'est A ! (envie de partager l'impression)

 Kore wa A desu ne

 これ は A です ね     

 C'est bon ! (à manger)

 Kore waoishi.i desu ne

 これ はおいしい です ね     

 C'est bon ! (plus général)

 Kore wai.i desu ne

 これ は いい です ね     

 

 

Il y a A (chose)

 

 

 Il y a A (chose très près) 

 koko ni A ga arimasu

ここ に A が あります  

Il y a A (chose proche)

soko ni A ga arimasu

そこ に A が あります  

Il y a A (chose au loin)

 asoko ni A ga arimasu 

 あそこ に A が あります  

 

 

Il y a A (être vivant)

 

 

 Il y a A (être vivant très près)  

 koko ni A ga imasu

ここ に A が います  

Il y a A (être vivant proche)

soko ni A ga imasu

そこ に A が います  

Il y a A (être vivant au loin)

 asoko ni A ga imasu 

 あそこ に A が います  

 

III) EXEMPLES DE PHRASES ou d'expressions :

 

1) Premier ensemble surtout sur les particules.

 Il y a une lettre (très près) 

 koko ni tegami ga arimasu 

 ここ てがみ   あります  

Vous allez bien ?

O genki desu ka

お げんき です

Est-ce bon ? (repas)

Kore wa oishi.i desu ka

これおいしい です

Il fait froid !

samu.i desu ne

さむい です

Demain matin

asu no asa

あすあさ

Télévision japonaise

Nihon no terebi

日本テレビ

 

2) Deuxième ensemble surtout sur KOSOADO.

C'est le livre de Nicole

Kore wa Nicole no hon desu

これニコほんです

Ici c'est I E B

Koko wa I E B desu

ここI E B です

Il y a des toilettes

Soko ni toire ga arimasu

そこトイレ あります  

Où sont les toilettes ?

Toire wa doko desu ka

トイレどこ です

 Ce parapluie est le mien 

 Kono kasa wa watashino desu 

かさ わたし です

Où se trouve le Japon ?

Nihon wa doko desu ka

日本 どこ です

Voici Patrick

Kochira wa Patrick san desu

 こちら パトリッさん です

 Remarque : SUFFIXE ET PRÉFIXE de politesse :

a) SAN さん est un suffixe de politesse :

Ex : Tous : mina san  みなさん 

         Patrick : Patrick san パトリッさん

b) O お est unpréfixe de politesse qu'on dit quand on adresse la parole à l'autre.

Ex : Vous allez bien ? O genki desu ka  おげんきですか

 

3) GROUPE A, PHRASES AVEC masu ます.

J'écris une lettre

Watashi wa tegami wo kakimasu

わたしてがみ かきます

Elles écoutent la radio

Kanojotachi wa rajio wo kikimasu

かのじょたちラジオききます

Les enfants de Marie apprennent le piano

 Marie no kodomotachi wa piano wo naraimasu

 マリーこどもたちピアノならいます

Nous lisons des mangas japonais

 Watashitachi wa nihon no manga wo yomimasu

 わたしたち 日本 まんがよみます

 

4°) CONVERSATION dans une boutique qui vend des gâteaux européens

conversation pour acheter des gâteaux

 

5°) CONCLUSION POSSIBLE

C'est difficile

 Kore wamuzukashi.i desu 

 これ は むずかしいです 

 Je suis désolé 

 Gomen nasai

 ごめん なさい

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité