Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Publicité
Visiteurs
Depuis la création 145 503
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Archives
19 octobre 2012

Zazengi guide de travail

 

坐禅儀 [ZAZENGI]

LA MANIERE DE LA MEDITATION ASSISE

Voici les questions de Yoko Orimo sur ce texte du Shôbôgenzô.

Elles ont été traitées lors de la séance (06/10/12) au Dojo Zen de Paris.

Le compte-rendu de cette séance figure sur le blog.

Ce message figure ici en fichier docx : Zazengi_guide_de_travail

 et en fichier pdf : Zazengi_guide_de_travail .

      Le « Zazengi » est un des textes les plus courts et les plus simples du recueil Shôbôgenzô dans lequel l’auteur expose l’enseignement pratique sur la manière de la méditation assise. Il fut exposé au onzième mois de l’an 1243 au temple Yoshimine de la province d’Echizen et classé onzième texte de l’Ancienne édition [Kyûsô 旧草], soit juste avant son texte jumeau : « Maximes de la méditation assise » [Zazenshin 坐禅箴].  

Questions

  1. « La pratique du zen [sanzen 参禅] est la méditation assise [zazen 坐禅] » ; « La méditation assise [zazen 坐禅] n’est pas l’exercice du dhyâna [shuzen習禅] ». Précisez la différence qui doit exister entre la « pratique du zen » [sanzen参禅] et l’« exercice du dhâya » [shuzen習禅], et expliquez le sens de ces deux propositions essentielles –la première figure tout au début du texte, et la dernière à la fin du texte.
  2. Explicitez le sens de l’énoncé suivant : « N’ayez pas le dessein [zu] de faire de vous un éveillé [sabutsu 作仏], mais dépouillez-vous [datsuraku 脱落] de l’idée d’être assis ou couché [zaga坐臥]. »
  3. « ‘En restant immobile, assis sur le sol, on pense  [shiryô 思量] la non-pensée [fushiryô 不思量].  Comment peut-on penser la non-pensée ? C’est dans ce qui n’est pas de l’ordre de la pensée [hishiryô 非思量].’ Voilà la méthode [hô ] et l’art [jutsu ] de la méditation assise. » Commentez librement ce passage où Dôgen rappelle le célébrissime kôan de Yakusan. (Pour l’instant, ne vous-souciez pas de l’envergure conceptuelle du kôan de Yakusan, mais appuyez-vous seulement sur votre intuition et sur votre propre expérience du zazen. Ceux qui participeront, vers la fin de l’année, aux ateliers consacrés aux « Maximes de la méditation assise » [Zazenshin 坐禅箴] reprendront en profondeur la même question avec de l’acquis.)  
  4. Quel aspect de ce court texte, apparemment fort simple,  vous impressionne le plus, et pourquoi ?

 Initiation à l’apprentissage de kanjis : 5 groupes selon leurs formations     

  • Groupe 1 : 山, 川, 水, 火, 木, 土, 田, 日, 月, 人, 女, 口, 目, 足, 魚, 鳥, 行
  • Groupe 2: 一, 二, 三, 十, 上, 中, 下
  • Groupe 3 林, 森, 畑, 男, 如, 明, 峠, 坐
  • Groupe 4: 佛・仏 [butsu/hotoke], 禅 [zen]
  • Groupe 5: 坐禅 [zazen], 禅那 [zenna]
Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité