Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Publicité
Visiteurs
Depuis la création 145 503
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Archives
9 mai 2014

Gabyô (Une galette en tableau) en japonais

 

 GABYÔ 畫餅 (Une galette en tableau)

 

 Les ateliers des lundis 19 mai, 2 et 23 juin 2014 avec Yoko Orimo qui ont lieu à l'Institut d'Etudes Bouddhiques (Paris) portent sur le texte GABYÔ 畫餅 (Une galette en tableau).

Voici pour ceux que ça intéresserait, une version du texte japonais de Gabyô (Une galette en tableau) qui est le 24ème texte de l'Ancienne édition du Shôbôgenzô de maître Dôgen. Il contient de nombreux caractères anciens (certains existent aussi dans une autre graphie).

Après l'introduction le texte a été divisé en quatre parties correspondants aux diverses citations. Dans chaque partie les numéros correspondent, sauf erreurs possibles, aux paragraphes de la traduction de Yoko Orimo dans le tome 4 de l'édition intégrale (éd Sully).

Fichier docx : Gabyo_japonais  ; fichier pdf : Gabyo_japonais .

 

                                                                                              Christiane Marmèche

 

 

Ce texte est aussi  commenté et traduit dans un autre livre de Yoko Orimo, La Vraie Loi, Trésor de l’œil, textes choisis (Le Seuil, collection "Points-Sagesses" 2004) p. 102-113.

 

Il a fait l'objet de son livre Une galette en tableau de riz [Gabyô] (Ed. Maison Franco-Japonaise, Tôkyô 1995).

Extrait de la préface


Le fait est que jamais sans doute le bouddhisme sous toutes ses formes mais tout particulièrement dans ses divers courants tibétains et japonais, n'a joui en France d'un intérêt aussi passionné et profond, allant bien au-delà des cercles de spécialistes. Cet intérêt se manifeste non seulement dans la vie religieuse, mais aussi, et de plus en plus, intellectuel. Il semble que le jour n'est plus si loin à présent où l'on tiendra tout naturellement compte des concepts bouddhiques dans le traitement des problèmes philosophiques qui se sont jusqu'ici développés selon les modes occidentaux de réflexion. [….]Gabyô, galette en tableau

Le but que s'est fixé Mme Orimo depuis de longues années est une entreprise herméneutique : faire ressortir, par-delà le bouddhisme, toute la valeur philosophique de la pensée de Dôgen. En cela, on peut dire qu'elle se situe dans le grand mouvement japonais apparu avec Watsuji, mais, grâce à la solidité de sa formation philosophique, voire théologique – laquelle s'est effectuée en France – elle nous semble introduire dans ce mouvement une note originale qui mérite de retenir l'attention. C'est une entreprise d'interprétation, fondée sur une traduction très personnelle ; véritable œuvre herméneutique, dont Dôgen est le sujet et le prétexte, et où le travail de traduction est indissociable de celui de la réflexion. [….]

Nous avons été très intéressé par ce qu'on pourrait appeler la virtuosité de Mme Orimo dans son commentaire de ce texte si délicat de Dôgen qu'est la Galette en tableau. Elle devrait certainement susciter la réaction des dôgenistes et philosophes et un dialogue passionnant pourrait alors s'engager. C'est notre souhait pour cet ouvrage.

 

                                                 Extraits de la préface de Jean-Noël ROBERT (EPHE, Paris)

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité