Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Publicité
Visiteurs
Depuis la création 145 503
Ateliers d'étude du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo
Archives
16 juillet 2016

Programme de l'I E B en 2016-2017. Tome 8 de la traduction du Shôbôgenzô de Y Orimo

.

Programme de l'I E B en 2016-2017

 

Les ateliers de lecture du Shôbôgenzô avec Yoko Orimo ont été créés il y a quatre ans conjointement par l'Institut d'Etudes Bouddhiques et le Dojo Zen de Paris.  Les rencontres ont eu lieu dans les locaux des deux associations (la première année), puis ensuite seulement à l'Institut d'Etudes Bouddhiques.

Il n'y aura pas d'ateliers de lecture du Shôbôgenzô en 2016-2017, mais Yoko Orimo continuera les ateliers sur la Terminologie du bouddhisme sino-japonais à partir du Sandokai (cf http://www.bouddhismes.net/CES_Ateliers).

Plus généralement vous trouverez le programme de l'I E B sur http://www.bouddhismes.net/prochains_rendez-vous.

 

 

Tome 8  de la traduction intégrale du Shôbôgenzô

 

Le tome 8  de la traduction intégrale du Shôbôgenzô faite par Yoko Orimo est paru en juin : http://www.editions-sully.com/l-190-shobogenzo,tome,8.html.

Il comporte la traduction inédite en français de la Nouvelle édition [shinsô] en douze textes. Celle-ci fut compilée par Ejô, le deuxième patriarche du temple de la Paix éternelle [Eihei-ji], en 1255, soit deux années après la disparition de maître Dôgen. La plupart de ces douze textes ici recueillis furent laissés par l’auteur à l’état d’ébauche.

Voici un extrait du colophon des « Huit préceptes de l’homme éveillé » [Hachi-dainingaku], le texte testamentaire du recueil Shôbôgenzô :

Je me rappelle que le maître me disait de récrire l’ensemble du Shôbôgenzô déjà compilé en kanas, puis, de compiler, avec de nouveaux textes, le recueil en cent textes au total. La rédaction de la nouvelle édition était déjà commencée et le présent texte correspondait à son douzième. Par la suite, la maladie du maître s’aggravait peu à peu, et l’entreprise fut interrompue. Le présent texte est ainsi devenu la dernière instruction de notre maître défunt. Malheureusement, il ne nous est plus possible de voir le recueil en cent textes ; cela nous fait la plus grande peine. S’il y a des gens qui s’attachent avec amour à notre maître défunt, qu’ils transcrivent d’abord ce douzième texte et qu’ils le gardent. Celui-ci est à la fois la dernière instruction de l’Éveillé-Shâkyamuni et le dernier enseignement de notre maître défunt.       (Ejô)

 

SOMMAIRE du Tome 8 :

1. Shukke-kudoku
La vertu acquise de ceux qui ont quitté la maison
2. Jukai
Réception des préceptes
3. Kesa-kudoku
La vertu acquise du kesa
4. Hotsu-bodaishin
Déploiement du cœur de l’Éveil
5. Kuyô-shobutsu
Offrande à la multitude des éveillés
6. Kie-buppôsô-bô
Prise de refuge dans les Trois Joyaux
7. Jinshin-inga
Profonde foi en la loi de causalité
8. Sanjigô
Les trois temps de rétribution des actes
9. Shime
Les quatre chevaux
10. Shizen-biku
Le moine ayant atteint le quatrième stade de méditation
11. Ippyakuhachi-hômyômon
Les cent-huit portes éclairées de la Loi
12. Hachi-dainingaku
Les huit préceptes de l’homme éveillé

VARIATION SUR LE SHOBOGENZO
Dôgen et la spiritualité de la résonance
par Yoko Orimo
Shôbôgenzô transmis avec justesse au cœur de la culture japonaise
      I. Transmission juste [shôden] comme enjeu fondamental du recueil Shôbôgenzô
      II. De la généalogie à la philologie
      III. De la philologie à l’écologie
      IV. La stylistique du Shôbôgenzô comme signifiant de la transmission juste

ANNEXES
La transmission dans le bouddhisme chan
par Catherine Despeux
Histoire de l’établissement de l’école du zen Sôtô au Japon par Yoko Orimo

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité